MEFDD  »  Actualité
Actualité
25.09.2023

Mise en œuvre de l’APV-FLEGT : le Congo se dote d’un plan quinquennal 2024-2028

La République du Congo vient de se doter d’un nouveau plan quinquennal devant permettre la mise en œuvre de l’Accord de Partenariat Volontaire (APV) sur l’application des règlementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (FLEGT) pour la période 2024-2028. C’était à l’issue d’un atelier national organisé à cet effet dans la commune urbaine de Kintelé.


Photo de famille

Les représentants des administrations publiques impliquées dans la mise en œuvre de l’APV-FLEGT ainsi que ceux de la Délégation de l’Union européenne, du secteur privé et de la société civile viennent de doter le Congo d’un nouveau plan quinquennal après celui de 2018-2022. Ceci après six jours de travaux répartis en deux ateliers (5-7 et 19-21 septembre 2023) consécutifs. Outre l’élaboration et la validation du plan quinquennal 2024-2028, avec la facilitation de deux consultants du Bureau d’étude TEREA, les parties prenantes ont aussi élaboré et validé, la théorie du changement sur la mise en œuvre de l’APV-FLEGT en République du Congo de même que le plan de travail budgétisé 2024 et le cadre de suivi et évaluation du plan quinquennal.
L’objectif ultime de cet accord, signé avec l’Union européenne le 17 mai 2010 et entré en vigueur le 1er mars 2013, étant la délivrance des autorisations Flegt pour toute cargaison de bois et produits dérivés quittant la République du Congo à destination des pays de l’Union européenne, les participants ont choisi pour espérer atteindre cet objectif une option stratégique sur les deux proposées à leur appréciation. Il s’agit de « tout en délivrant des certificats de légalité, le Congo est prêt pour la réalisation de l’évaluation technique indépendante en 2028 » plutôt que celle indiquant « à la fin du quinquennat 2024-2028, le Congo est prêt de délivrer les autorisations Flegt » jugée trop ambitieuse et présentant, selon les consultants, un risque important lié à la disponibilité des moyens financiers.
La République du Congo s’est engagée dans le processus APV-FLEGT dans le but de renforcer la gestion durable et la bonne gouvernance de ces écosystèmes forestiers en fournissant un cadre juridique visant à s’assurer que tous les bois et produits dérivés exportés vers l’Union européenne en particulier et dans le reste du monde en général ont été produits légalement.


Auteur : Bienvenu LOUZOLO

Actualités



Partenariat Congo-WCS : Promouvoir le Massif forestier d'Odzala-Kokoua

La Ministre de l’Économie Forestière, Rosalie MATONDO, et la

...
Décembre - 2023
D L M M J V S
  01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31