MEFDD  »  Actualité
Actualité
07.10.2023

Premier comité de pilotage du Projet SYNA-MNV : les parties prenantes valident le plan de travail et le budget 2023-2024

Les membres du Comité de pilotage du Projet opérationnalisation du Système National de Mesure, de Notification et de Vérification (SYNA-MNV) de la République du Congo se sont réunis, en présentiel et en visioconférence, le 29 septembre dernier pour leur première session, sous la direction de Pierre TATY, Président dudit comité. Vu


Pierre TATY, à droite, prononçant le discours d'ouverture

Au cours de cette session, les membres du comité de pilotage ont validé avec des amendements, le plan de travail et le budget annuel (PTBA) de 2023-2024 tout en formulant deux recommandations à l’endroit de la coordination du projet. Il s’agit de la préparation d’une fiche détaillée avec les coûts, en vue d’acquérir un véhicule, mais également d’aménager la salle devant héberger le projet, à soumettre au prochain comité de pilotage. Ils ont, de plus, recommandé l’anticipation par la coordination de certaines demandes auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO) pour éviter la lenteur des procédures d’exécution de cette agence onusienne. Ce premier comité de pilote a permis au Coordonnateur du Projet SYNA-MNV, Dabney MATOKO KOUEDIATOUKA, d’éclairer la lanterne des membres sur le contexte dans lequel le projet a été monté, les objectifs, les résultats attendus, la durée, le budget et l’ancrage institutionnel du projet. Par ailleurs, les rôles et responsabilités du comité de pilotage ainsi que du comité technique, leurs modes de fonctionnement et leur composition ont été aussi abordés. Cette session a consacré d’autres communications. Aussi Amelie ARQUIERO, Conseillère technique principale du Projet SYNA-MNV et Flora Martins, Consultante en Niveau des Emissions de Référence pour les Forêts (NERF) ont-elles, tour à tour, édifié les participants sur les prochaines étapes du projet SYNA-MNV et sur les progrès de la République du Congo sur la soumission au marché carbone à ART TREES et Emergent/LEAF. Dans son intervention de circonstance, Pierre TATY a indiqué que « le SYNA-MNV va permettre d’évaluer en fonction du Niveau des Emissions de référence pour les Forêts, les performances nationales en matière de réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts sur l’ensemble du domaine forestier ». Il s’agit donc, a commenté le président du comité de pilotage d’un outil de base devant permettre d’opérationnaliser des systèmes efficacement appropriés pour, entre autres, estimer les émissions des gaz à effet de serre d’origine anthropique et le stock de carbone séquestré par les forêts, mais également de mesurer les changements de superficie de terre forestière et les changements de stock de carbone liés aux activités REDD+ (Réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation forestière).  Les données d’activités qui en résulteront permettront de contribuer à l’actualisation du Niveau des Emissions de Référence pour les forêts (NERF), l’élaboration des communications nationales, des contributions déterminées au niveau national (CDNs) et des rapports de transparence à la convention cadre des Nations Unies sur le Changement climatique (CCNUCC). Le Projet SYNA-MNV est mis en œuvre par le Centre National d’Inventaire et d’Aménagement des ressources Forestières et Fauniques (CNIAF), sous la direction de Carine Saturnine MILANDOU, avec l’appui technique de la FAO. Il est financé par l’Initiative pour les forêts d’Afrique Centrale (CAFI) à hauteur de 2 millions de Dollars pour une durée de deux ans. Ce projet s’inscrit dans le cadre des projets financés par la lettre d’intention de CAFI et s’aligne sur les activités du plan d’investissement de la stratégie nationale REDD+ de la République du Congo. 

 

 

Auteur : bienvenu LOUZOLO

Mai - 2024
D L M M J V S
  01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 24 25
26 27 28 29 30 31