MEFDD  »  Actualité
Actualité
26.09.2014

Les produits forestiers non ligneux : Une ressource au service de l’homme

Dans toutes les forêts du Congo, il existe un potentiel important et diversifié des Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL). Etant à la portée de tous et très demandés dans le marché national et international, leur exploitation commerciale peut rapporter de modestes revenus aux populations locales ; et aussi contribuer au développement des Petites et Moyennes Entreprises Forestières (PMEF) et Petites et Moyennes Industries Forestières (PMIF).


Les Produits Forestières Non Ligneux (PFNL) représentent tous les autres produits forestiers en dehors du bois. Ils sont d’origine végétale et animale. Il s’agit notamment des légumes, des fruits sauvages, des graines, des racines, des écorces, des tiges, des feuilles, des lianes, chenilles, etc.., que la nature nous a gracieusement données. Les plus connu sont le Gnetum (coco) le Marantacée (emballage de manioc), rotin et liane, kola, miel, chenille, asperge, poivron…

Les PFNL sont de divers usages : alimentaire, médicinal, chimique, artisanal et autres. En dehors de leur utilisation à l’état brut, ils  sont aussi utilisés comme matière première dans la fabrication des produits alimentaires, la préparation des médicaments, des produits aromatiques, des colorants et teinture.

-    Le Marché des PFNL

Les Produits Forestiers Non Ligneux disposent d’un large marché national et international. Ils occupent une part importante des exportations de certains pays du tiers monde.
Notre voisin le Cameroun figure parmi les pays exportateurs des PFNL dans les marchés africains, Européens, et Américains.

Comme on peut se rendre compte, l’existence d’une diversité des PFNL dans nos forêts et d’un large marché pour leur écoulement, constitue un atout propice au développement  des activités économiques, au profit des populations rurales ; au développement aussi des Petites et Moyennes Entreprises Forestières (PMEF) et des Petites et Moyennes Industries Forestières (PM) ; comme le préconise le chemin d’avenir, le programme de gouvernance actuel. Les PFNL ne disposent pas encore d’une mercuriale à l’exportation


-    L’action du Ministère

Dans cette logique de développement socio-économique, le Ministère de l’Economie Forestière et du Développement Durable, a crée un cadre institutionnel et légal à travers la Direction de la Valorisation des Ressources Forestières ; au sein de laquelle est logé le ‘’ Service de Valorisation des  Produits Forestières Non Ligneux. A cet effet, le Ministère a conçu et adopté un document cadre dénommé ’’Stratégie et Plan d’Action National pour le Développement des PFNL au Congo’’.

Ce plan est un ensemble d’actions à mener, des ressources et des stratégies à employer et des objectifs à atteindre dans le temps et dans l’espace. Le but final étant celui d’intégrer véritablement les PFNL dans la chaîne économique national,  pour le bien être social des Congolais. Le service est animé par Madame Huguette Flore NGAKOBE chef de Service des Produits Forestier Non Ligneux.

Le vocable des PFNL consacré dans la loi 2002 est produits forestier accessoires, notamment dans le décret 437-2002 du 31 décembre 2002 à son article 103.

Les PFNL jouent un rôle important sur plan alimentaire, de la communauté rural et urbaine, et contribuent également de manière significative à l’économie des ménages et aussi comme source de revenu et d’emploi pour les populations.  

-    L’initiative sous régionale

En marge de ce programme essentiellement national et sectoriel, il existe sur l’œuvre, un projet sous régional entre le Congo Brazzaville, Gabon et le Centrafrique ; intitulé ‘’ renforcement de la Sécurité Alimentaire en Afrique Central à Travers la Gestion Durable des PFNL’’. L’objet de ce projet est de Valoriser les PFNL par le biais des communautés locales ; de contribuer à la sécurité alimentaire et réduire la pauvreté en milieu rural par la création, des PMEF. Dans le cadre du projet GCP/RAP/441/GER de la  FAO » renforcement de la Sécurité Alimentaire en Afrique Centrale à travers la Gestion Durable des Produits Forestières Non Ligneux, le Congo a bénéficié de la création de deux sites pilotes de pépinières de domestication de Gnetun spp dans les départements des plateaux et du Kouilou. Au  terme de ce projet, les sites pilotes ont été remis au Service National de Reboisement (SNR) pour le suivi des activités.

Le Congo a récemment participé à la troisième réunion du Sous Groupe de travail Produits Forestiers Non ligneux en Afrique Centrale à Kigali en juin 2014 , laquelle s’est focalisée sur la présentation du nouveau projet PFNL FAO « projet PFNL/GCP/RAF/479/AFB financé par la BAD/FFBC dans l’optique de continuer les activités sur le secteur PFNL dans les cinq pays restante de la COMIFAC (Burundi, Guinée Equatoriale, Rwanda, Sao Tomé et principe et le Tchad) et finalisation du programme COMIFAC-CEEAC sur les Forêts pour la sécurité alimentaire.

-    Les Matérialisation de ce projet au Congo

Deux sites ont été crées : le site d’Abala dans le Plateaux et celui de Madingou-Kayes dans le Kouilou. Dans chacun des sites, le projet a incité la création des groupements d’intérêt communautaire (GIC). Loe but étant de favoriser la constitution des petites et moyennes entreprises forestières (PMEF)

Ces groupements ont d’ores et déjà bénéficié des formations relatives à l’analyse et développement des marchés, au système d’information sur le marché, à la domestication du Gnetum et à l’apiculture avec installation des ruches.

Par ailleurs, pour renforcer la chaîne de valorisation des PFNL, le Ministère initie des contacts d’encouragement avec certaines PME pionnières intéressés dans la transformation des PFNL. Parmi elles, on note’’ Hexagonal apiculture ‘’ spécialisée dans la production du vin de douma à base du miel ; DELCOOPT, producteur de jus à partir de fruits sauvages et enfin les ‘’Vanniers du Congo’’

Somme toute, la valorisation des PFNL au Congo nécessite l’action conjuguée de trois acteurs : les populations rurales, les opérateurs économiques et le Ministère de l’Economie Forestière  et du Développement Durable comme parrain de la filière. A  chacun donc de jouer son rôle !

Auteur : Serge BINKOUNDA/DCV/CAB/MEFDD.

Juillet - 2024
D L M M J V S
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31