MEFDD  »  Actualité
Actualité
19.11.2014

28ème édition de la Journée Nationale de l’Arbre : Les institutions publiques et privées à BAMBOU MINGALI

Le 06 Novembre 2014, les congolais ont célébré la 28ème journée Nationale de l’Arbre sur le thème : "Luttons contre la déforestation en plantant des arbres". A Brazzaville, le domaine foncier de l’Etat de Bambou Mingali dans le district d’Ignée a été choisi pour planter une collection de clones d’eucalyptus sous le patronage du Président du SENAT, André OMBAMI ITOU.


La cérémonie de planting de la 28 ème JNA à Bambou Mingali a été placée sous le patronage du Président du Sénat, M. André OBAMI ITOU, Repréentant du Chef de l'Etat.

La Coordonnatrice du ProNAR, Mme Rosalie MATONDO présentant les caractéristiques techniques du domaine foncier de l'Etat de Bambou Mingali, site du planting2

Cette journée a été destinée aux corps constitués, les agents des institutions publiques et privées, la société civile pour accomplir leur devoir civique. Le Programme National d’Afforestation et de Reboisement (ProNAR) a saisie cette opportunité pour procéder au lancement officiel de la campagne de planting avec les institutions qui s’étendra jusqu’au mois de mai 2015. Ces campagnes de planting avec les institutions consistent à réaliser une plantation dans une réserve de l’Etat par chaque institution de la République.

Dans le site de Bambou Mingali, il a été élaboré un parcellaire de 10 hectares dans la bande destinée aux eucalyptus dont les dimensions sont de 500m de longueur sur 250m de largeur. Cette superficie contiendra une collection de clones d’eucalyptus très performant, créés par le centre de recherche forestière de Pointe-Noire.

« Toutes les opérations de préparation de terrain ont pu être réalisées grâce à la main d’œuvre locale répondant ainsi à un des objectifs du ProNAR qui consiste à la création de revenus pour les acteurs locaux et contribue à la lutte contre la pauvreté, surtout en milieu rural et chez les jeunes » a dit Mme Rosalie MATONDO, coordonnatrice du Programme National d’Afforestation et de Reboisement. Pour soutenir la politique du chef de l’Etat en matière de conservation de la nature, de lutte contre les changements climatiques et pour l’émergence d’une économie verte dans notre pays, le ProNAR s’est engagé dans des actions ciblées de mise en place des plantations forestières et agroforestières sur une superficie de 500 hectares de la réserve foncière de l’Etat dans la période allant de Novembre 2014 à Mai 2015, a-t-elle renchéri.

En ce qui concerne le suivi des plantations, le Ministre de l’Economie Forestière et du Développement Durable, Henri DJOMBO, a réagi en ces termes : « le suivi est fait par le Service National de Reboisement … et les populations du domaine planté devraient le protéger car ça leur appartient… Nous ne sommes pas un mandat de police pour dégager tous ces gens mais cela appartient quand-même aux différentes autorités de prendre leurs responsabilités ». 

Quant à l’évolution du planting de 2011 à aujourd’hui, le Ministre ajoute : « C’est un programme qui associe plusieurs acteurs privés, société civile, les Partis Politiques, et  l’Etat lui-même qui est le moteur des opérations, se doit de réaliser 30% c’est à dire trois cent mille hectares et cela pour que nous ayons les ressources nécessaires pour inviter et entretenir ces plantations, les développer à la vitesse que nous voulons ». « C’est vrai que pour l’instant, on  ne jouit pas encore des moyens qu’il faut pour ça, en même temps nous poursuivons la campagne en direction du secteur privé pour que les entreprises puissent disposer de leurs propres plantations et nos services techniques sont chargés de les assister au cas où ils ont besoin de cette assistance. Je dis que le Programme se déroule pour le moment lentement parce qu’on n’a pas eu les impulsions nécessaires qu’il va falloir réunir, bien sûr », a- t-il fait savoir.

Le Ministère du sport et de l’Education physique a pris activement part à la célébration de cette journée du 06 Novembre 2014 au domaine foncier de l’Etat de Bambou Mingali. Le ministre de tutelle, Léon Alfred OPIMBA, a apprécié l’initiative du gouvernement congolais. « La 28è édition témoigne de ce que le Congo s’est engagé véritablement vers l’application de ses propres lois pour répondre justement aux besoins de la régénérescence parce que planter plusieurs arbres constitue un pôle très important dans le cadre de la protection de l’environnement. Nous sommes venus là non seulement répondre aux exigences de la loi et aux règlements de notre pays mais également pour que, entant qu’humain nous sachions donner ce message aux futures générations parce que les changements climatiques sont devenus une réalité, donc il s’agit là de perpétuer justement une tradition congolaise, également de donner le message fort à la jeunesse pour que nous puissions préserver la nature et l’environnement. Mais ce qui est important c’est qu’au-delà de ce contact symbolique il faudra que chacun puisse s’inspirer de cela même dans sa propre concession. Et moi dans ma concession en construction j’ai planté un arbre fruitier déjà… L’environnement et le sport vont de pair quand nous voyons, dans le cadre du ‘’sport pour tous’’, les populations courir généralement sous un bois, donc il y a l’air frais, donc nous sommes là dans un mariage important », a souligné le Ministre Léon Alfred OPIMBA.

La journée Nationale de l’Arbre a été promulguée après l’acte posé par le Président de la République, Denis SASSOU NGUESSO, en plantant le dix millionième arbre dans le massif de l’ex-Unité d’Afforestation Industrielle du Congo, dans la périphérie de Pointe/Noire, il y’ a 30 ans. Elle a été instituée par la loi 062/84 du 11 septembre 1984 et le décret n°88/617 du 30 Juillet 1988 portant application de cette loi qui fixait au 06 mars la célébration de cet événement. La loi du 20/96 du 15 Avril 1996 a donc modifié la première loi de 1984 en reportant la date officielle au 06 novembre de chaque année, pour tenir compte des aléas climatiques.

Ainsi, le Programme National d’Afforestation et de Reboisement a été lancé officiellement, le 06 Novembre 2011 à Yié dans le District d’Ignée, par le Président de la République devant toutes les couches sociales de la Nation et faisant du Congo une fois de plus le pionnier dans la mise en œuvre des programmes de reboisement en Afrique sub-saharienne.

Auteur : Marie Odette ITANGO

Actualités



Agroforesterie : Promouvoir une filière cacao durable

Pour diversifier son économie, reposant en grande partie sur

...
Juin - 2024
D L M M J V S
  01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30