MEFDD  »  Actualité
Actualité
09.07.2024

Lutte contre le changement climatique : Le Président Denis SASSOU NGUESSO plaide pour la création d’une institution des Nations Unies sur les forêts

Réunis, à Brazzaville du 2 au 5 juillet 2024, à l’occasion de la Première Conférence Internationale sur l’Afforestation et le Reboisement (CIAR1), le Chef de l’Etat congolais a défendu, du haut de la tribune, au cours du Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement, l’idée de la création, par les Nations Unies, d’un organisme international spécifique dédié pleinement et entièrement aux forêts.


Le Président Denis SASSOU NGUESSO prononçant l'allocution d'ouverture lors du sommet des chefs d'Etats et de gouvernement

Devant ses pairs et les chefs de gouvernement, Denis SASSOU NGUESSO, a souligné l’impérieuse nécessité pour l’humanité de se doter, aujourd’hui, d’un organisme international voué totalement aux forêts, en raison de nombreux défis que fait imposer le changement climatique sur notre planète. Une telle démarche se justifie par « l’absence parmi les agences, les fonds et les programmes des Nations Unies, d’un organisme international spécifique se consacrant pleinement et entièrement aux forêts » a fait remarquer le Chef de l’Etat congolais.
 « Face à l’urgence climatique, l’afforestation et le reboisement constitue à n’en point douter les leviers essentiels de l’action mondiale notamment en termes de régulation de l’équilibre carbone de la planète » a –t-il indiqué.
La situation climatique mondiale étant bien connue, le Président de la République du Congo considère, cette première édition de la Conférence Internationale sur l’Afforestation et le Reboisement (CIAR) comme l’amorce d’un processus de recherche et de riposte salvatrice. D’où son appel à la conjugaison des efforts pour juguler le spectre du dérèglement climatique. « La nécessité d’une intervention est avérée, autant qu’une réflexion pour passer à l’action. Le tout réside dans la volonté d’agir et d’y consacrer les efforts nécessaires » a déclaré Denis SASSOU NGUESSO.
Le huis clos des Chefs d’Etat et de gouvernement qui a succédé l’ouverture du sommet leur a donné la possibilité de plancher entre autres sur les modalités de mise en œuvre de la « Décennie Africaine et Mondiale de l’Afforestation et de Reboisement ».
A l’issue des travaux, il ressort que les Chefs d’Etat et de gouvernements ont adopté tous les documents soumis à leur appréciation. Il reste maintenant pour le Congo, suivant les indications fournies par Rosalie MATONDO, Ministre de l’économie forestière, Rosalie MATONDO, de travailler de concert avec la Commission de l’Union Africaine sur le projet de résolution de la « Décennie Africaine et Mondiale de l’Afforestation et de Reboisement » en vue de sa transmission à la prochaine session de l’Assemblée Générale des Nations Unies prévue en septembre 2024.

Auteur : Bienvenu LOUZOLO

Juillet - 2024
D L M M J V S
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31