MEFDD  »  Discours & Allocutions  »  Discours & Allocutions
Discours & Allocutions
07.08.2015

Mot de circonstance de Monsieur le Ministre de l'Economie Forestière et du Développement Durable à la cérémonie de signature de l'Accord de Coopération entre la République du Congo et le Forest Stewardship Council


 

Monsieur Kim CARSTENSEN, Président Directeur Général du Forest Stewardship Council,

Madame la Conseillère du Président de la République, Chef du Département Economie Forestière, Développement Durable, Environnement et Qualité de la Vie,

Mesdames et Messieurs les Représentants des organismes internationaux,

Madame et Monsieur les Directeurs de Cabinet,

Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux des sociétés forestières ou leurs représentants,

Mesdames et Messieurs les Représentants des organisations non Gouvernementales,

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

L'Accord de coopération que je viens de signer avec le Président Directeur Général du Forest Stewardship Council, FSC, traduit notre  volonté de renforcer la collaboration dans la promotion de la gestion durable des forêts et, notamment, du commerce responsable des bois de notre pays. 

Je voudrais féliciter Monsieur Kim CARSTENSEN pour cette signature à Brazzaville.

Je voudrais également vous remercier, toutes et tous, d'avoir répondu à notre invitation à prendre part à la présente cérémonie.

 

Mesdames et Messieurs,

Depuis 2001, le Congo met en œuvre un programme d'aménagement durable des concessions forestières. 

A ce jour, Trente deux concessions forestières, couvrant 10.585.735 hectares sont sous aménagement, soit 85% de la superficie totale attribuée à l'exploitation, dont 4.057.985 hectares disposent des plans d'aménagement, soit 40% des superficies forestières concédées. Par ailleurs, le respect des prescriptions de ces plans d'aménagement a conduit à la certification de 2,5 millions d'hectares, soit 50% des forêts certifiées dans le Bassin du Congo, représentant 32,5% des forêts certifiées selon le standard FSC dans le monde. 

Ces chiffres sont la preuve éloquente du rôle leader que le Congo joue aux niveaux sous-régional et international, en matière de gestion durable des forêts, sous l'impulsion de Son Excellence Monsieur le Président de la République. 

La certification des concessions forestières dans le Bassin du Congo, qui du reste, couvrent 50 millions d'hectares, a permis de porter haut le certificat FSC, considéré comme le plus exigent au plan international, notamment en ce qui concerne les aspects sociaux et environnementaux.

Je saisis cette occasion pour renouveler la gratitude du Gouvernement de la République à l'endroit des organismes internationaux et des ONGs, qui ne cessent de nous apporter leur appui dans la traduction sur le terrain de cette politique de conservation et de gestion durable des écosystèmes forestiers, à travers l'assistance technique et le financement des projets.

 

Mesdames et Messieurs,

Après des incidents survenus concernant quelques concessions certifiées en 2013 et 2014, nous nous félicitons des régularisations auxquelles on a procédé, qui encouragent notre pays à poursuivre l'effort qu'il a engagé dans la certification forestière.

C'est ainsi que nous avons décidé de renforcer notre collaboration, car le Congo et le FSC visent les mêmes objectifs : la gestion durable des forêts, l'amélioration de la gouvernance forestière et le commerce responsable des bois.

Je me réjouis de la nomination d'un représentant du FSC au niveau de la sous-région, basé ici à Brazzaville, et de l'élaboration d'une norme nationale FSC.

Je souhaiterais que les autres propositions que j'ai formulées à Pokola et à Séville se traduisent  également dans les faits. Il s'agit  notamment :

  • La révision de la politique d'association du FSC ;
  • La révision de certains indicateurs génériques, difficiles à réaliser par les sociétés forestières, étant donné qu'ils sont rattachés à des missions régaliennes des collectivités locales ou des services publics ;
  • Le renforcement du standard FSC à travers l'insertion des indicateurs rattachés notamment à l'intégration verticale de la transformation des bois, la diversité des produits finis et semi-finis, l'exploitation du nombre d'essences et de pieds à l'hectare, l'utilisation des énergies renouvelables comme la cogénération;
  • L'endossement par le FSC des systèmes nationaux de certification développés dans la sous-région d'Afrique centrale.

Par ailleurs, nous réitérons notre souhait d'intégrer le français comme langue de travail du FSC, à côté de l'anglais et de l'espagnol, pour prendre en compte le Bassin du Congo, premier partenaire du FSC.

 

Mesdames et Messieurs,

Dans le projet des nouvelles politique et loi forestières en cours d'adoption, la certification forestière fait l'objet d'une exigence légale, traduisant ainsi la volonté du Gouvernement de développer la transparence et de faire à terme du Congo le pays le plus vertueux en matière de gestion forestière. À cet effet, il s'est fixé comme objectif la mise sous aménagement de l'ensemble des concessions forestières à l'horizon 2016, avec la certification d'au moins 50% d'entre elles. 

Tout en souhaitant qu'il ne soit pas l'otage d'ONG extrémistes, j'aimerais vous rassurer, Monsieur le Directeur Général, que le FSC sera de plus en plus présent au Congo.

C'est ensemble que nous allons relever le défi de la certification forestière, y compris dans la promotion de la double certification qui permettra aux entreprises de faire certifier les concessions aussi par d'autres standards, particulièrement le système national de certification qui se met actuellement en place.

Dans ce cadre, nous travaillerons ensemble, afin que les cadres nationaux soient formés en audit forestier.

Je vous remercie de votre aimable attention.

 

Monsieur le Ministre de l'Economie Forestière et du Développement Durable, Henri DJOMBO.


Actualités



5ème édition de la foire aux plants : 40 868 757 FCFA générés

Les lampions de la 5ème édition de la foire aux plants, lanc

...

Gouvernance forestière : Rosalie MATONDO et Giacomo DURAZZO confiants sur le processus FLEGT

La 14ème réunion du Comité Conjoint de Mise en œuvre (CCM) d

...
Mai - 2022
D L M M J V S
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31