MEFDD  »  Discours & Allocutions  »  Discours & Allocutions
Discours & Allocutions
18.09.2015

Allocution du Ministre à l’ouverture du 1er Atelier régional des Etats de l’Afrique Centrale sur le renforcement des contrôles aux frontières visant la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts


Le Ministre Henri DJOMBO

 

Monsieur le Secrétaire Exécutif de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale,

Madame la Représentante de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime,

Monsieur le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies,

Monsieur le Représentant de la Banque Mondiale,

Messieurs les Représentants des Ambassades et des Organisations Non-Gouvernementales,

Distingués invités, 

Mesdames et Messieurs,

Après la conférence internationale sur l’exploitation illégale et le commerce illicite des produits de la faune et de la flore sauvages d’Afrique tenue à Brazzaville en avril 2015, la Communauté Économique des États d’Afrique Centrale,  la Commission des Forêts d’Afrique Centrale et l’Office des  Nations Unies contre la Drogue et le Crime nous offre une nouvelle occasion de nous réunir autour en atelier régional des États d’Afrique Centrale sur le renforcement  des  contrôles  aux frontières, visant la lutte contre la criminalité  liée  aux  espèces de faune sauvage et aux forêts.

C’est un honneur pour moi de procéder à l’ouverture des travaux de ce premier atelier et l’occasion de souhaiter la bienvenue et un agréable séjour à Brazzaville à toutes les délégations et de rendre hommage à la CEEAC, la COMIFAC et l’ONUDC.

J’aimerais remercier les participants à cet atelier d’avoir répondu à notre invitation.

Cet atelier régional qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Mondial de Lutte contre la Criminalité liée aux Espèces Sauvages et aux Forêts, vise à renforcer aux niveaux  national et  international la collaboration et la coopération entre les différentes administrations en charge de la lutte contre l’exploitation illégale et le commerce illicite des produits de la faune et de la flore sauvages d’une part, et du blanchiment des capitaux, d’autre part.

 

Mesdames et Messieurs,

Le trafic des espèces de faune et de flore sauvages est devenu la quatrième menace universelle après le terrorisme, le trafic des stupéfiants et des êtres humains. Il menace dangereusement la paix, la sécurité et l’intégrité des États.

De nos jours, le braconnage prend une importance accrue avec l’usage des armes et munitions de guerre, des véhicules et autres moyens de communication modernes par des bandes criminelles organisées. Des dizaines de milliers d’éléphants sont braconnés chaque année à travers l’Afrique. Ce phénomène a occasionné la perte de plus de 60% des populations d’éléphants dans le bassin du Congo, au cours de la dernière décennie.

Il ne s’agit donc plus d’un phénomène local et moins encore d’une simple menace environnementale car les réseaux mafieux criminels internationaux contrôlent ce trafic et les bénéfices engrangés servent parfois à acheter les armes et munitions de guerre et à financer les conflits civils et le terrorisme. 

Afin de lutter efficacement contre ce fléau qui gagne en ampleur, la Conférence des Ministres de la Communauté des États de l’Afrique Centrale, tenue à Brazzaville le 27 avril 2015 avait adopté un Plan d’Action d’Urgence de Lutte Anti Braconnage (PAULAB), couvrant les zones de savane et de forêt.

La conférence sur la faune et la flore qui s’en est suivie a adopté une stratégie commune africaine et un plan d’action de lutte contre l’exploitation illégale et le commerce illicite des espèces et produits de la faune et de la flore sauvages d’Afrique, qui a été approuvée par le sommet des Chefs d’États de l’Union Africaine en juin 2015 à Johannesburg.  

La solution durable à ces phénomènes consiste à tarir la demande et 

requiert l’appui de toutes les parties concernées. Dans ce cadre, à l’occasion de la  conférence de Brazzaville, 5 tonnes d’ivoire et 50 m3  de bois débités saisis auprès des délinquants avaient été symboliquement brûlés sous le haut patronage de son Monsieur le Président de la République, le 29 avril 2015.

La République du Congo a tenu ainsi à réaffirmer son engagement de protéger durablement sa biodiversité. 

Dans cette même optique, je déclare solennellement, au nom du Président de la République, l’adhésion du Gouvernement de la République du Congo à l’Initiative sur la Protection de l’Éléphant (IPE), à l’instar des Gouvernements du Botswana, de l’Éthiopie, du Tchad, du Gabon et de la Tanzanie.

 

Mesdames et Messieurs,

Le front contre la criminalité environnementale dans la sous-région d’Afrique Centrale nécessite des mesures et des actions concertées entre les États et leurs partenaires techniques et financiers, ainsi que la coordination des programmes en vue du renforcement des contrôles aux frontières par les acteurs concernés des pouvoirs publics respectifs. Nous saluons la présente rencontre, qui regroupe les différentes administrations chargées de l’application des lois sur la conservation et la valorisation des ressources forestière et faunique d’Afrique Centrale dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie commune africaine. 

 

Mesdames et Messieurs,

J’aimerais exprimer la reconnaissance du Gouvernement de la République du Congo à la CEEAC, la COMIFAC et l’ONUDC de l’organisation du présent atelier sur la criminalité environnementale à Brazzaville. 

En souhaitant plein succès à vos travaux, je déclare ouvert le 1er atelier régional des États d’Afrique Centrale sur le renforcement  des  contrôles aux frontières, visant la lutte contre la criminalité  liée aux espèces sauvages et aux forêts.

Je vous remercie.

Auteur : Henri DJOMBO

Actualités



5ème édition de la foire aux plants : 40 868 757 FCFA générés

Les lampions de la 5ème édition de la foire aux plants, lanc

...

Gouvernance forestière : Rosalie MATONDO et Giacomo DURAZZO confiants sur le processus FLEGT

La 14ème réunion du Comité Conjoint de Mise en œuvre (CCM) d

...
Mai - 2022
D L M M J V S
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31