MEFDD  »  Discours & Allocutions  »  Discours & Allocutions
Discours & Allocutions
07.08.2015

Allocution d’ouverture de la session inaugurale de la Commission Nationale de Développement Durable


 

Messieurs les Ministres et Chers Collègues,

Monsieur le Délégué du Représentant-Résident du Programme des Nations Unies pour le Développement, Coordonnateur du Système des Nations Unies, 

Mesdames et Messieurs les Membres de la Commission Nationale de Développement Durable,

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

L'honneur m'échoit de présider la session inaugurale de la Commission Nationale de Développement Durable qui, comme vous le savez, a été créée par décret n° 2011-753 du 7 décembre 2011 et a pour mission d'assister le gouvernement dans sa politique de développement durable.

Je voudrais remercier tous les participants d'avoir répondu à notre invitation afin de participer à cette session inaugurale qui est consacrée à l'examen et à la validation de documents importants pour le développement de notre pays. Il s'agit de la Politique et de la Stratégie Nationale de Développement Durable et du Plan d'Action pour la mise en œuvre de la Stratégie.

 

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais également remercier tout particulièrement Monsieur Anthony OHEMENGBOAMAH, Représentant Résident du PNUD pour la contribution multiforme de son institution au processus d'élaboration de la Stratégie Nationale de Développement Durable de notre pays jusqu'à sa finalisation prochaine. Je n'oublierais pas d'exprimer ma profonde gratitude à l'Organisation Internationale de la Francophonie pour son appui technique et financier qui a permis d'obtenir la version de la stratégie que nous allons analyser aujourd'hui.

 

Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs,

La Politique et la Stratégie Nationale de Développement Durable sont des outils d'orientation et de planification, qui vont permettre à notre pays de promouvoir un développement harmonieux, basé sur la gestion rationnelle des ressources naturelles et la prise en compte des dimensions environnementale et sociale dans les plans et politiques économiques.

L'élaboration de ces documents est une exigence de la communauté internationale qui, à la Conférence de Rio+20, avait demandé aux gouvernements de promouvoir le développement durable comme voie menant à une croissance économique pour tous, à la protection de l'environnement, à l'inclusion sociale et à la lutte contre la pauvreté. Cette exigence s'impose avec le constat de l'émergence des nouveaux défis : les changements climatiques, la perte de la diversité biologique, la dégradation des terres, les crises énergétiques, économiques, financières et de l'eau.

Le programme de développement post-2015 des Nations Unies qui sera adopté en septembre 2015 à la 69eme session de l'Assemblée Générale et qui s'appuie sur les Objectifs du Développement Durable dicte à tous les pays, responsables de leur développement économique et social, de disposer de stratégies et de politiques nationales de développement durable, instruments essentiels et obligatoires de planification stratégique et cadre d'intervention du partenariat global sur le financement du développement. Après Rio+20, le monde ne devrait plus s'accommoder des programmes constitués de projets désarticulés les uns des autres ni de l'utilisation des ressources ne tenant pas compte de choix objectifs et des priorités déterminantes dans le contexte d'un avenir que nous voulons maîtriser. Il s'agit donc d'agir différemment désormais et de fonder notre action future sur les nouveaux paradigmes que nécessite le développement durable.

 

Mesdames et Messieurs,

Le Forum National sur le Développement Durable, tenu du 26 au 29 avril 2013 à Brazzaville, sous le haut Patronage de Monsieur le Président de la République, avait marqué le lancement du processus d'élaboration de la Stratégie Nationale de Développement Durable.

Clarifiant la notion du développement durable à cette occasion, Monsieur le Président déclarait, je cite : « En dehors des définitions classiques, nous pouvons comprendre le concept du développement durable à travers sa stratégie, qui se décline comme la synthèse des actions à engager, des mesures à prendre et des projets à réaliser au cours des étapes successives de planification nationale, en vue de promouvoir l'essor économique et le progrès social, sans mettre en péril l'équilibre  naturel de la planète », fin de citation.

Après ce forum, l'élaboration de la Stratégie Nationale de Développement Durable (SNDD), a duré deux ans pendant lesquels on a cru qu'elle se déroulait à pas d'escargot, alors que cet exercice s'est apparenté à un marathon qui a rassemblé, avec l'appui de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), tous les acteurs impliqués dans l'émergence du développement durable, qui ont travaillé d'arrache-pied sur la cohérence, l'articulation et la complémentarité de l'ensemble des politiques nationale et sectorielles.

 

Mesdames et Messieurs,

« A l'horizon 2030, le Congo aura créé les bases d'un développement durable, à travers la gestion rationnelle des ressources naturelles, l'amélioration de la gouvernance, le développement et la modernisation des infrastructures et des services sociaux de base ainsi que la diversification de son économie », telle est la vision projetée dans ce document stratégique.

La Politique Nationale de Développement Durable se base, entre autres critères, sur les principes directeurs suivants : la volonté politique, la bonne gouvernance, la justice, l'équité et la gestion durable des ressources naturelles. Elle s'insère dans l'Agenda 2063 et le Plan d'action décennal de l'Union Africaine, cadre stratégique pour la transformation socio-économique de l'Afrique dans les 50 ans à venir.

Le rôle, la responsabilité et les articulations entre les différents acteurs, ainsi que les moyens de financement de la Politique de Développement Durable, sont également développés dans ce document.

 

Mesdames et Messieurs,

La mise en œuvre de cette politique est assise sur la stratégie qui vous est soumise, assortie d'un plan d'actions.

Quatre axes stratégiques ont été définis :

  • gérer rationnellement les ressources naturelles,
  • améliorer durablement la gouvernance,
  • développer et moderniser durablement les infrastructures et les services sociaux de base,
  • diversifier durablement l'économie.

Chaque axe stratégique est décliné en domaines d'intervention assortis de stratégies sectorielles. Au total dix-huit domaines d'intervention ont été identifiés à travers ces axes.

 

Mesdames et Messieurs,

La session inaugurale de la Commission Nationale de Développement Durable qui s'ouvre aujourd'hui, est l'ultime étape du processus d'élaboration de la stratégie, avant sa présentation au Gouvernement pour son approbation. Ce processus qui a connu la participation des représentants de la société civile, a été marqué par la tenue de deux comités de pilotages et des ateliers départementaux, en vue d'obtenir les avis des acteurs locaux.

La présente session de la Commission Nationale de Développement Durable est appelée à valider ces deux documents.

Nombreux d'entre vous ont participé à cet exercice. Je vous exhorte à plus de clairvoyance et de perspicacité, afin d'apporter des contributions utiles, indispensables, qui permettront d'enrichir les documents soumis à votre appréciation.

Je déclare ouverte la session inaugurale de la Commission Nationale de Développement Durable.

Je vous remercie.

 

Monsieur Henri DJOMBO, Ministre de l'Economie Forestière et du Développement Durable


Actualités



5ème édition de la foire aux plants : 40 868 757 FCFA générés

Les lampions de la 5ème édition de la foire aux plants, lanc

...

Gouvernance forestière : Rosalie MATONDO et Giacomo DURAZZO confiants sur le processus FLEGT

La 14ème réunion du Comité Conjoint de Mise en œuvre (CCM) d

...
Mai - 2022
D L M M J V S
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31