MEFDD  »  Discours & Allocutions  »  Discours & Allocutions
Discours & Allocutions
28.06.2016

Allocution de son Excellence Madame Rosalie MATONDO, Ministre de l’Economie Forestière, du Développement Durable et de l’Environnement à l’occasion de la signature du Protocole d’accord entre le gouvernement du Congo et US-Forest Service-International P


Mme Rosalie MATONDO prononçant son allocution

Son Excellence Madame l’Ambassadeur des USA au Congo ;

Monsieur le Directeur de Cabinet ;

Mesdames et Messieurs les experts d’US-Forest Service-International Programs ;

Distingués Invités, en vos rangs, grades et qualités ;

Mesdames et Messieurs.

Je voudrais, au nom du Gouvernement de la République du Congo m’acquitter préalablement d’un devoir, celui de souhaiter à toutes et à tous la bienvenue dans ce luxuriant cadre qui nous accueille et de vous adresser mes sincères remerciements pour avoir répondu à notre invitation à la présente cérémonie de signature du protocole d’accord entre US-Forest Service-International Programs et la république du Congo, représentée par ma modeste personne.

Mes remerciements  s’adressent particulièrement à Son Excellence Madame l’Ambassadeur des Etats Unis au Congo et aux Experts de US-Forest Service-International Programs, qui en dépit de leurs agendas chargés, ont accepté d’effectuer le déplacement de Brazzaville.

Distingués invités ;

Mesdames et Messieurs.

Au regard des enjeux planétaires actuels, caractérisés par la rupture des équilibres écologiques, dus aux changements climatiques, la gestion durable des forêts en général et celle du bassin du Congo en particulier est devenu un défi de premier rang. Les forêts du Congo, notre pays, ne sont pas en marge des menaces des changements climatiques. C’est à juste titre que tenant compte de ce fait, Son Excellence Denis SASSOU NGUESSO, Président de la République, a inscrit la préservation de l’environnement parmi  les réponses aux urgences des temps présents de son programme de société pour le Congo de 2016 à 2021à savoir « la marche vers le développement ».  

La volonté du Congo de gérer durablement ses forêts n’est plus à démontré. En effet, depuis quelques décennies, le pays à opté pour la mise en œuvre d’une série de mesures portant notamment sur l’inventaire et l’aménagement forestier, la sylviculture et le reboisement, la certification forestière, la traçabilité des bois, la conservation et la valorisation de la faune et des aires protégées, etc.

La mise en œuvre de toutes ces mesures nécessite la mobilisation d’importantes ressources à la fois humaines, matérielles, logistiques et financières, dont le pays seul ne saurait faire face, en raison de ses moyens limités. C’est à ce titre que l’activation du levier de la coopération et des partenariats multiformes s’avère nécessaire pour relever les défis.

Distingués invités ;

Mesdames et Messieurs.

La cérémonie de ce jour, portant sur la signature du protocole d’accord avec US-Forest Service-International Programs, constitue un acte de soulagement pour le gouvernement en cette période de récession économique due à la baisse du prix du baril de pétrole qui amenuise les recettes publiques, appelées à financer le fonctionnement régulier des institutions, notamment celui du Centre National des Inventaires et Aménagement Forestiers et Fauniques et l’Agence Congolaise de la faune et des Aires Protégées, dernière née des institutions, actuellement à la recherche des appuis pour son opérationnalisation.

Ces deux institutions ont un rôle majeur à jouer pour répondre à la préoccupation soulevée par le Chef de l’Etat dans son programme de société pour le Congo et doivent résoudre la problématique de préserver les écosystèmes forestiers, notamment dans la connaissance et l’aménagement des ressources d’une part, la conservation et l’exploitation écologique des ressources naturelles d’autre part, afin de contribuer à la diversification de l’économie nationale à travers la promotion et la valorisation des services verts.

Mesdames et Messieurs.

La signature du présent accord constitue, à ne point douter, le couronnement des actions déjà amorcées par US-Forest Service-International Programs pour, d’une part, renforcer les capacités d’intervention du CNIAF et la CNREDD et, d’autre part, appuyer l’opérationnalisation de l’ACFAP, dont je peux citer en rappel :

  • L’appui à l’élaboration d’une méthodologie nationale pour des inventaires forestiers dans zones marécageuses ;
  • L’appui à l’élaboration d’une carte à plusieurs strates (3 à 4) selon la nouvelle définition des forêts du Congo ;
  • Le renforcement continu des capacités en matière de SIG, Télégestion et des données d’inventaires selon les circonstances et les disponibilités ;
  • L’analyse du mandat de l’ACFAP, du cadre juridique, des ressources humaines, matérielles et financières, des capacités opérationnelles, ainsi que celles des partenaires ;
  • L’évaluation du potentiel disponible pour exécution le mandat de l’agence en collaboration avec les partenaires techniques et financiers existants et potentiels, dans la gestion des ressources naturelles au Congo ;
  • L’identification des soutiens potentiels d’US-Forest Service-IP et des autres partenaires susceptible d’assister l’ACFAP dans l’exécution de son mandat, avec une attention particulière sur la promotion de l’écotourisme et le développement communautaire pour le bien-être des populations riveraines aux protégées.  

Une autre avancée importante à relever, concerne l’élaboration en cour du manuel des procédures de l’Agence Congolaise de la Faune et des Aires Protégées sur financement d’US-Forests Service-IP par les experts d’un Bureau d’ Etudes.

Mesdames et Messieurs 

J’espère qu’après la signature de ce protocole d’accord, les experts de US-Forests Service, les cadres de l’Agence Congolaise de la Faune et des AP, du Centre National des Inventaires et de l’Aménagement forestier et ceux de la Coordination National REDD, ne ménageront aucun effort pour la mise œuvre des engagements mutuels pris, pour l’atteinte des objectifs consentis par les parties.

Pour ma part, j’engage le Gouvernement du Congo à tout mettre en œuvre pour appuyer les structures sous tutelle de mon Département ministériel dans le respect des clauses contractuelles.

A ce titre, je salue une fois de plus les efforts inlassables du Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique pour l’appui croissant et continuel qu’il ne cesse d’accorder à la préservation des forêts du bassin du Congo ; en général et celles de la République du Congo en particulier, par la conclusion des partenariats divers et la mise à disposition des financements multiples.

Vive la coopération Congo-Etats Unis,

Vive le Congo, 

Je vous remercie.


Actualités



5ème édition de la foire aux plants : 40 868 757 FCFA générés

Les lampions de la 5ème édition de la foire aux plants, lanc

...

Gouvernance forestière : Rosalie MATONDO et Giacomo DURAZZO confiants sur le processus FLEGT

La 14ème réunion du Comité Conjoint de Mise en œuvre (CCM) d

...
Mai - 2022
D L M M J V S
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31