MEFDD  »  Discours & Allocutions  »  Discours & Allocutions
Discours & Allocutions
06.09.2016

Allocution de M. RAYMOND MBITIKON Secrétaire Exécutif de la COMIFAC


Le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC, M. Raymond MBITIRON prononçant son allocution

Excellence Madame la Ministre  de l’Economie Forestière, du Développement Durable, et de l’Environnement de la République du Congo,

Excellences Mesdames et Messieurs  les Ambassadeurs et Chefs de Missions Diplomatiques

Mesdames et Messieurs les Représentants des Partenaires au Développement 

Mesdames et Messieurs les Représentants des organisations nationales, sous régionales et internationales 

Monsieur  le Coordonateur National de  la COMIFAC

Mesdames et Messieurs les Responsables des services centraux et déconcentrés du Ministère de l’Economie Forestière, du Développement Durable et de l’Environnement 

Mesdames et Messieurs les Responsables du secteur privé de la filière forestière, et les Représentants de la société civile,

Mesdames et Messieurs les Représentants des administrations sectorielles,

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

Chers participants,

C’est un réel plaisir pour moi d’être à Brazzaville et prendre la parole à l’ouverture de l’atelier d’information qui précède la table ronde sur la vulgarisation du Plan de convergence 2 pour la Conservation et la Gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale .

Je voudrais saisir cette occasion pour exprimer toute la gratitude du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC à l’endroit des Autorités Congolaises et en particulier de Madame la Ministre de l’Economie Forestière, du Développement Durable  et de l’Environnement pour l’organisation de cet atelier d’information et de vulgarisation du Plan de Convergence 2 de la COMIFAC ; la présence ici à la cérémonie d’ouverture de cet atelier de Madame la Ministre témoigne de la grande attention  que la République du Congo a toujours portée aux réalisations de la COMIFAC et en particulier à la gestion durable et à la conservation des ressources naturelles au Congo et en Afrique centrale.

C’est pour cette raison Excellence Madame la Ministre que je vous prie de bien vouloir transmettre à son Excellence Denis SASSOU NGUESSO Président de la République du Congo toute la reconnaissance de la COMIFAC pour les actions qu’il a toujours menées pour défendre les positions communes des pays membres de la COMIFAC lors des grandes rencontres internationales parmi lesquelles, les Conférences des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique.

Excellence

Mesdames et Messieurs

Permettez-moi de rappeler à votre attention que la République du Congo est l’un des pays membres de la COMIFAC qui a marqué la vie de cette institution intergouvernementale dont les missions sont d’harmoniser les politiques forestières et de coordonner les initiatives sous régionales en matière de conservation et de gestion durable des écosystèmes forestiers.

Apres Yaoundé en mars 1999 où s’était tenu le premier sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement d’Afrique Centrale sur la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers, c’était ici dans cette ville de Brazzaville capitale de la République du Congo, que le second sommet des Chefs d’Etat a eu lieu en février 2005, sommet au cours duquel, le Traité instituant la COMIFAC a été signé et le premier plan de convergence de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale fut adopté par les Chefs d’Etat.

A travers le Plan de convergence, les Chefs d’Etat de la sous-région ont clairement matérialisé leur volonté politique énoncée dans la Déclaration de Yaoundé de mars 1999, à fédérer les efforts de nos Etats pour conserver et gérer durablement et de manière concertée les ressources forestières de la sous-région, deuxième plus grand massif forestier tropical au monde après celui de l’Amazonie.

C’était également Brazzaville qui a abrité le premier sommet des trois bassins forestier tropicaux au monde et il convient de noter enfin que le processus de la révision du plan de convergence afin de prendre en compte certaines préoccupations tels le changement climatique, le genre, la REDD+...décidée par la session ministérielle de la COMIFAC en 2012, s’est achevé ici à Brazzaville avec les travaux en 2014 de l’atelier sous régional de validation du plan de convergence révisé. 

Ceci témoigne une fois de plus tout l’intérêt que la République du Congo accorde aux questions de la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers à l’échelle de la sous-région d’Afrique Centrale.

Le présent atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la campagne de vulgarisation du Plan de convergence 2 élaboré par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, campagne de vulgarisation qui a démarré au Cameroun et qui devra se poursuivre dans les autres pays de l’espace COMIFAC.

Je voudrais saisir cette occasion pour remercier l’Agence Française pour le Développement AFD qui a mis à notre disposition les ressources financières nécessaires pour la tenue de cette table ronde ;

Excellence

Mesdames et Messieurs,

Chers participants

Depuis le mois de juillet 2014 le Plan de convergence révisé pour la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale a été validé par les Ministres des pays membres de la COMIFAC. Ce Plan de convergence qui couvre la période décennale 2015-2025 remplace la première édition adoptée en février 2005 à Brazzaville.

Après dix ans de mise en oeuvre, d’importants efforts qu’il convient de saluer ont été consentis par les pays d’Afrique Centrale pour la mise en œuvre du Premier plan de convergence. Je citerais sans être exhaustif :

  • L’harmonisation des politiques et des législations forestières et environnementales,
  • L’aménagement durable des concessions forestières avec plus de 5 millions d’hectares de forêts sous aménagement, et 30 millions d’hectares dotés de plan d’aménagement.
  • La certification forestière avec 5 millions d’hectares de forêts certifiées,
  • La création de 4,5 millions d’hectares de nouvelles zones de conservation de la faune.
  • Le développement de la transformation des bois avec une augmentation du taux de transformation qui est passé de 30 à 50%. 

 

Par ailleurs de nouvelles thématiques ont vu le jour ces dernières années notamment la réduction des émissions issues de la déforestation et de la dégradation des forêts, la conservation et la gestion durable des forêts, et l’augmentation des stocks de carbone, l’exploitation illégale des bois et le braconnage de la faune, l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des bénéfices issus de leur exploitation.

La révision du Plan de convergence décidée en 2009 par les Ministres en charge des forêts et de l’environnement des pays de la COMIFAC est apparue une nécessité pour prendre en compte les mutations croissantes que connait le secteur forêt et environnement.

En dépit des efforts fournis par les pays et les autres parties prenantes, il y a lieu de relever des faiblesses qui n’ont pas permis au Plan de convergence d’accroitre sa visibilité dans les pays. Il s’agit notamment de la faible appropriation par les acteurs nationaux ainsi que la faible mobilisation des financements pour sa mise en oeuvre.

Je profite de l’occasion qui m’est offerte ici pour adresser la reconnaissance du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC à tous les acteurs nationaux au Congo qui ont contribué à la mise en œuvre du Plan de convergence de la COMIFAC.

 

Excellence

Mesdames et Messieurs,

Chers participants,

Les présentes assises ont pour principal centre d’intérêt de faciliter la mise en oeuvre du nouveau Plan de convergence révisé tant au niveau sous-régional que national, de même qu’une mobilisation de tous les acteurs clés, et une forte appropriation de ce document par les différents acteurs concernés.

Je saisis cette même occasion pour lancer un vibrant appel à toutes les parties prenantes du secteur forêt et environnement en République du Congo de soutenir la mise en oeuvre de ce Plan de convergence 2 pour les dix prochaines années à venir.

Par ailleurs, j’exhorte la Coordination Nationale COMIFAC du Congo d’assurer avec efficacité et ce, conformément à la lettre de mission des coordinations nationales adoptée par le Conseil des Ministres de la COMIFAC, la coordination et le suivi de la mise en oeuvre dudit Plan de convergence 2 en République du Congo.

Sur ce, je souhaite pleins succès à nos travaux.

Je vous remercie.         


Actualités



5ème édition de la foire aux plants : 40 868 757 FCFA générés

Les lampions de la 5ème édition de la foire aux plants, lanc

...

Gouvernance forestière : Rosalie MATONDO et Giacomo DURAZZO confiants sur le processus FLEGT

La 14ème réunion du Comité Conjoint de Mise en œuvre (CCM) d

...
Mai - 2022
D L M M J V S
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31